Durée du coaching : variable selon le contexte et les objectifs

Publié le : 18 décembre 20194 mins de lecture

Le coaching est une excellente solution pour renforcer la productivité et la rentabilité d’une entreprise en renforçant la motivation des employés. Il est toutefois important de souligner les points essentiels de la procédure avec le coach avant de signer un contrat, notamment la durée de l’opération car celle-ci doit impérativement concorder avec les besoins de la société.

La durée des séances de coaching

Le dispositif de coaching se concentre sur le dialogue axé sur les objectifs du client (individu ou équipe) et se manifeste souvent par des prestations ponctuelles qui visent à obtenir des résultats rapides et satisfaisants. Les conséquences du coaching sont donc directement opérationnelles et permettent aux adeptes ayant suivis les séances d’optimiser les actions et réaliser un gain de performance.

La durée du coaching varie cependant selon plusieurs paramètres, et le coach demeure le facteur dominant. En effet, la méthode appliquée par ce dernier influencera évidemment l’avancement du programme ainsi que la durée nécessaire pour l’achever. Les séances durent chacune en moyenne entre 1 et 3 heures en fonction des thématiques abordées et un programme considéré comme « ponctuel » s’étendra généralement sur 3 séances au maximum. Un programme « de développement » requiert, quant à lui, un nombre de séances plus important allant de 4 à 10 séances pour clôturer le programme.

Définir les modalités pratiques du coaching

Les engagements du client ainsi que du prestataire mettront en place le cadre d’application du système de coaching. En fonction du contexte et des objectifs présents, le programme peut se dérouler sur une période de 4 à 9 mois, et la fréquence des séances sera également modifiée pour s’adapter à la durée totale (une séance de coaching hebdomadaire ou mensuelle). Les conditions et le déroulement du coaching étant négociées et validées au préalable, le coach se concentrera alors sur le développement de l’autonomie des employés et sera de moins en moins demandé au fil de l’avancement du programme.

Par exemple, le rythme des séances sera resserré afin de délivrer les éléments essentiels pour remplir des objectifs à courts et moyens termes. Alternativement, les séances seront réparties sur une période plus large dans le but de promouvoir les habitudes requises pour satisfaire les attentes des objectifs à long termes.

Conseils et remarques

Si le programme perdure au-delà de 6 mois et que les objectifs établis ne sont toujours pas atteints, il est recommandé de suspendre ou d’arrêter définitivement ce dernier pour fixer de nouveaux objectifs. Le changement de coach professionnel peut aussi contribuer à renouveler certaines attentes du programme. Enfin, les individus suivant les séances de coaching doivent néanmoins évoluer spontanément en se basant sur la logique de progression instaurée pour rentabiliser l’opération.

Le coaching d’équipe : L’émergence des ressources individuelles et collectives
Coaching d’entreprise : quel est le but pour un patron ?

Plan du site